photo André-Jacques Auberton-Hervé

André-Jacques Auberton-Hervé

Un champion des énergies renouvelables

En plus de l’énergie solaire déployée dans des zones ensoleillées, Soitec a développé son activité d'éclairage LED et a notamment équipé plusieurs dizaines de gares. André-Jacques Auberton-Hervé (http://www.andre-jacques-auberton-herve.me/) met ses connaissances au service du Commissariat à l'énergie atomique (CEA), en tant que conseiller spécial. Il est passionné par la nature, féru de sports tels que le ski et l’équitation. Avec la croissance des énergies propres, l’entreprise d’André-Jacques Auberton-Hervé a projeté de se placer en chef de file pour faire face au défi climatique.

Un bâtisseur clairvoyant

André-Jacques Auberton-Hervé possède les qualités d’un très bon meneur d'hommes : capacités d’innovation et compréhension du marché. Des entreprises de renom figurent parmi les clients de la start-up. La réussite de la start-up s'explique avant tout par sa faculté à évoluer vers un marché de masse, celui des semi-conducteurs utilisés dans les PC, les consoles de jeu et l’informatique. Au tout début des années 90, André-Jacques Auberton-Hervé fonde, avec Jean-Michel Lamure, l'entreprise Soitec.

Un chef d'entreprise récompensé pour son audace

Téléphones portables, tablettes et objets connectés dépendent tous des composants fabriqués par la société d’André-Jacques Auberton-Hervé. S'il est une figure de l'innovation française, c'est bien André-Jacques Auberton-Hervé. L'éclairage LED et le photovoltaïque sont des secteurs dans lesquels Soitec a aussi innové, en plus des semi-conducteurs. C'est en partie avec une technologie développée en France que votre smartphone s'allume.

Un parcours exemplaire

André-Jacques Auberton-Hervé naît en novembre 1961, effectue sa scolarité dans l'Hexagone et obtient son baccalauréat en avance, à 16 ans. A l’école, André-Jacques Auberton-Hervé aime les matières techniques et les mathématiques. Il croit dès l'enfance en l’importance de l'innovation technologique.